Les Mondes de P-Val: François Mazon : « Changer de Monde c’est possible »

jeudi 2 octobre 2014

François Mazon : « Changer de Monde c’est possible »

Regardez cette captation d’une formidable conférence TED.
François Mazon y explique avec une gourmandise et un plaisir communicatif pourquoi et comment, lui, Centralien Sciences Po, est devenu avocat à 54 ans après avoir été toute sa vie DG dans des grands groupes.
Ma conviction est que les conditions que François Mazon a mises en œuvre pour réussir son changement de Monde personnel sont un modèle pour les entreprises qui ont l’ambition de se transformer.

Condition n°1 : Choisir un Monde qui s’ancre dans l’intériorité de votre entreprise
Le changement doit faire sens avec votre histoire. François Mazon n’est pas devenu avocat par hasard ou par lubie soudaine. Il avait le goût de la plaidoirie, l’envie de convaincre, le besoin de servir, le plaisir de comprendre un dossier difficile. Tout cela n’est pas si loin des qualités d’un DG.
Quelle est l’histoire de votre entreprise, quelles sont vos grandeurs, quels sont les modes de relation avec vos clients dans lesquels vous excellez et qui vont servir de terreau à votre nouveau Monde ?
Un exemple business pour illustrer : les collaborateurs d’un de nos clients sont les « missionnaires » de la cause qu’ils ont la charge de faire avancer (notez en passant la puissance de ce mot). Le changement de Monde que nous avons construit avec eux est qu’ils deviennent les « catalyseurs » de cette même cause – autrement dit de maximiser l’utilisation de relais qui vont leur permettre de se démultiplier. Le « catalyseur » utilise exactement le même terreau que le « missionnaire ». Ce changement de Monde est donc très réaliste.

Condition n°2 : Brûler ses vaisseaux
Il faut se lancer. Vous pouvez rationaliser la nécessité de votre transformation mais à trop rationaliser on ne change pas vraiment et on reste au milieu du gué. François Mazon explique que sa chance a été de se faire virer, tous les choix s’ouvraient à lui. Il aurait pu retrouver un job de DG - il a plutôt décidé de se lancer.
Un exemple business : Angela Ahrendts la patronne du retail d’Apple raconte que quand elle était CEO de Burberry elle s’est séparé de son CFO parce qu’il demandait un calcul de ROI pour chaque investissement digital – elle voulait faire basculer Burberry dans le monde du digital alors que son CFO raisonnait encore dans l'ancien Monde.

Condition n°3 : Apprendre le nouveau Monde
François Mazon a repiqué pour 4 ans d’études pour devenir avocat, puis il est reparti au bas de l’échelle, il a dû trouver un stage, faire le boulot ingrat, travailler nuit et jour.
Mais il a fait tout cela avec enthousiasme, d’abord parce que ce nouveau Monde le passionnait et aussi parce qu’il avait anticipé ce travail et ce temps nécessaire.
On ne change pas de Monde en claquant des doigts.

Merci à lui pour son témoignage

Bruno Jourdan

Aucun commentaire:

Publier un commentaire