Les Mondes de P-Val: Tessa Worley "Je me sentais Grande"

jeudi 14 février 2013

Tessa Worley "Je me sentais Grande"

Chez P-VAL, la notion de Monde est plus précise que le sens commun qui dit " je suis/ je ne suis pas du même Monde"

Pour décrire un Monde, il y a une rubrique que nous appelons "Grandeur", pas toujours facile à expliquer.



Voilà ce qu'a dit Tessa Worley, championne du Monde de slalom en ski alpin aujourd'hui même quand elle raconte son état de Grandeur avant la deuxième manche et pendant sa course victorieuse :

"J’ai essayé de forcer le truc, d’être calme, sereine. Je me suis trouvée toute seule dans un coin au restaurant. Si je fermais les yeux, j’aurais pu faire une sieste. Je me suis dit : "c’est bien. Je suis dans le bon truc". Je me suis réveillée pour le départ. J’ai contrôlé tout cela dans ma course.  Entre les portes, je me sentais grande. C’est bizarre, hein ? J’ai essayé de rester concentrée jusqu’au bout mais à l’arrivée, je n’étais sûre de rien.»


Que veut dire ici Tessa en se disant "Grande" ?

  • Ce n'est bien sûr pas la taille, Tessa est plutôt petite !
  • Je pense que Tessa voulait dire qu'elle était, enfin, dans son Monde Voulu, dans son Monde de Performance, tant travaillé à l'entrainement. Elle était dans son état de grandeur : relâché, lucide, à fond


Dans nos vies professionnelles nous aspirons tous à cet état. A être, enfin, dans notre Monde voulu, celui qui nous permet de réaliser nos objectifs.
Quand nous faisons une soutenance orale, parfois nous nous sentons grands (et parfois petits), quand nous lançons un projet, quand nous animons un séminaire, quand nous trouvons la bonne idée qui va aider un client à basculer dans son propre Monde voulu, dans sa grandeur

Bravo à Tessa et bravo à nous tous dans les moments où nous sommes GRANDS, comme des champions que nous sommes par instant !

pour revoir la course

Laurent Dugas

Aucun commentaire:

Publier un commentaire