Les Mondes de P-Val: Financiers et Opérationnels : en scène ! Acte II

mardi 18 juin 2013

Financiers et Opérationnels : en scène ! Acte II

Suite de l'Acte III

Pour écrire l’acte II, le chemin de la transformation, la clé est de penser autrement pour apprendre à agir autrement.
 
Penser autrement, c’est changer de postures…et remettre en cause les schémas de pensée classiques.
 
Voici quelques exemples de postures cibles définies par nos clients DAF :




Ces changements de postures deviennent réels s’ils se matérialisent par des gestes nouveaux.
 
Concrètement, le moyen le plus efficace de se transformer est de commencer par améliorer la production des livrables du Financier, en particulier les communications à destination de l’opérationnel.
 
Pourquoi ? Parce que :
1.     la création de valeur du Financier est visible dans les documents écrits et présentations qu’il produit !
2.     « faire parler les chiffres », c’est enclencher le cercle vertueux de gestes nouveaux qui mène à transformer tous les modes de fonctionnement du Financier

Le Financier devient moteur de la transformation parce qu’il en comprend le sens, en a l’envie et les moyens. Les nécessaires fiabilisation et automatisation de la production des chiffres deviennent naturelles, la simplification des modèles de reporting répond à ses enjeux pour dégager du temps pour l’analyse.
 
Comment ce scénario est-il possible ?
 
A la fin de l’acte I, la crise est passée par là. C’est l’opportunité rêvée pour renouveler les modes de fonctionnement du Financier. Le business model est impacté ; les résultats de l’opérationnel ne sont pas à la hauteur de ses espérances malgré tous ses efforts.
 
Parallèlement, le Financier rêve de faire évoluer la fonction Finance. 88% des DAF estiment que le Directeur Financier doit agir comme un véritable partenaire en continu de la Direction Générale et des BU/opérationnels (« Rendez-vous Priorités du Directeur Financier 2013 »). Selon cette étude, les axes d’extension en termes de rôle sont prioritairement pour 2013 :
-          partie prenante dans la prise de décision (58%)
-          acteur de la transformation de l’entreprise (51%)
-          responsable de la gestion et du suivi de la performance (46%)
-          initiateur de la gestion de la performance (41%)
-          facilitateur / coordinateur entre DG et opérationnels (40%)

Progresser sur ces axes demande des compétences nouvelles :
1.      Se focaliser sur l’essentiel en procurant les informations et indicateurs clés
2.      Renforcer ses liens avec les opérationnels et sa connaissance des enjeux métier
3.      Gérer des compétences multiples : métiers, finance, animation, communication
4.      Trouver le bon équilibre entre compréhension du passé et analyse prospective
5.      Développer sa capacité de jugement et son propre engagement personnel au sein des entités de l’entreprise.

Bonne nouvelle donc : cela s’apprend !

Ce scénario, nous vous aidons à en écrire votre version et à le mettre en scène dans votre organisation.


L’opérationnel
Quand je me remémore nos modes de fonctionnement,
Je me demande pourquoi nous étions si distants.
En deux ans, notre performance a progressé
A un point que nous n’aurions pas imaginé !
 
Le Financier
Nous avons seulement accepté de définir
Ensemble le Monde de performance et de bâtir
Avec P-Val les postures et les gestes utiles
Pour dépasser nos guerres de chapelle infantiles.
Il ne faut point d’esprit pour être homme de guerre ;
De cette transformation nous pouvons être fiers. 


François Varin


PS : deux vers sont empruntés à de célèbres auteurs de tragédies. Si vous les trouvez, vous gagnez un rendez-vous avec P-Val quand vous voulez !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire