Les Mondes de P-Val: Changement de Monde raté au Racing Club de France

lundi 6 février 2012

Changement de Monde raté au Racing Club de France






Ce post est peut être un peu trop parisien … pas seulement.

Le Racing est un club qui permet à quelques happy few de jouer au tennis et de nager au cœur du Bois de Boulogne à Paris pour quelques (beaucoup) de milliers d’euros.
Les équipements du Racing sont une concession accordée par la Ville de Paris. Elle a été transférée récemment au groupe Lagardère … qui en a changé beaucoup de modes de fonctionnement au grand dam des membres du club.

Un des membres de ce club a trouvé une extrêmement bonne formulation de ce changement qu'il vit :
« Nous étions les membres d’une association, nous sommes devenus les clients d’une entreprise »
Ces membres, devenus des clients, sont tristes, mécontents et revendicatifs. Je vous passe les détails sur leurs raisons de mécontentement.

Et alors me direz-vous ? Est-ce que les membres ont déserté le club ? Non, ils n’ont pas de solutions de remplacement ! … Donc on s’en fiche ? Sûrement pense Lagardère, le client est captif. Mécontent mais captif. Il s’y fera !

"Nous étions les membres d’une association, nous sommes devenus les clients d’une entreprise" : cette phrase ne traduit pas un changement de Monde, elle traduit un changement de stratégie. Quel est le problème de Lagardère ? Il a visiblement oublié de s'occuper du changement de Monde qui fera réussir cette stratégie. Les "membres" comprennent sa stratégie mais ne l'acceptent pas ... et vont tout faire pour le faire chuter.

Transposition : et si ...
Et si le Racing était une entreprise dont les membres étaient les salariés ? 
Et si cette entreprise impose un changement de Monde à ses salariés.
Ses dirigeants pensent-ils "Mais ils sont captifs", "Ils s'y feront". Donc on s’en fiche ?

Les dirigeants ont souvent bien compris qu'ils devaient adapter leur stratégie à des changements d'environnement. Ils n'ont pas toujours visualisé que ce changement nécessitait aussi de changer de Monde.

Ne nous trompons pas, il ne s’agit pas d’accompagner le changement. Le projet est le changement.



En voilà les 4 grandes étape : 





 
Bruno Jourdan
06 62 96 23 04

Aucun commentaire:

Publier un commentaire